Repas

Diversification alimentaire pour bébé : comment s’y mettre

La diversification alimentaire pour bébé est une étape primordiale pour son développement futur. Au fil du temps, vous devez faire découvrir à votre enfant de nouvelles textures et saveurs grâce des recettes simples. Votre enfant a des besoins nutritionnels différents selon son âge. Mais tous ces changements peuvent s’avérer compliqués pour l’enfant donc vous devez être bien vous renseigner avant de commencer la diversification alimentaire pour bébé et vous armer de patience.

Voici un guide pour bien comprendre ce que représente la diversification alimentaire pour bébé, les différentes étapes de ce changement, ce qu’il faut savoir avant de commencer et les produits indispensables à ajouter progressivement dans son alimentation.

Quand et pourquoi débuter la diversification alimentaire pour bébé

La diversification alimentaire pour bébé est une étape importante pour que votre enfant soit en bonne santé durant les premières années de sa vie. Son développement dépend de son alimentation alors il faut être renseigné avant de débuter la diversification alimentaire pour bébé. En tant que parent, vous pouvez vous sentir perdu et douter sans cesse avant de commencer la diversification alimentaire pour bébé, mais prenez une grande respiration, car tout va bien se passer.

Des milliers de questions vont commencer à s’inviter dans votre esprit, mais sachez que la diversification alimentaire pour bébé n’a rien de bien compliqué tant que vous vous préparez comme il faut. La préparation de la diversification alimentaire pour bébé est primordiale donc soyez attentif. Quand votre enfant aura quatre mois, vous aurez un nouveau rendez-vous chez votre pédiatre. Ce dernier pourra vous donner le feu vert pour débuter la diversification alimentaire pour bébé.

Lors de ce rendez-vous, n’hésitez pas à poser toutes les questions qui vous viennent à l’esprit pour repartir du cabinet avec toutes les informations dont vous aurez besoin.

Ce qu’il faut savoir avant de commencer

Pour que la diversification alimentaire pour bébé se déroule sereinement, vous devez respecter chaque étape afin qu’il découvre peu à peu de nouveaux aliments, goûts et textures. Voici un petit résumé pour vous aider à y voir plus clair, ensuite nous irons plus dans le détail afin que vous connaissiez chaque aliment indispensable à votre bébé. Jusqu’à l’âge de quatre mois, votre enfant sera nourri exclusivement de lait, car ce sont les seuls nutriments dont il aura besoin, mais au-delà il faudra l’habituer à de nouveaux aliments.

Pour bien commencer la diversification alimentaire pour bébé, vous devez savoir qu’il faut bien initier votre enfant à de nouvelles textures, car cela peut être bouleversant pour ses papilles au départ. Pour cela, les professionnels de la santé conseillent aux parents d’ajouter un nouvel aliment chaque jour dans l’alimentation à leur enfant sans le mélanger. Une fois qu’il aura identifié certaines saveurs, vous pourrez commencer à les associer en purée.

Généralement cette étape d’apprentissage doit avoir lieu entre le quatrième et le septième mois de votre enfant. À ce moment-là, votre enfant ne sera peut-être pas prêt à être nourri à la cuillère, mais pas de panique, vous pouvez introduire de nouvelles saveurs en le mélangeant au lait afin qu’il s’habitue doucement à ce goût qui lui semble si étranger. Néanmoins, s’il refuse de se nourrir d’une de ces nouvelles saveurs, il ne faut surtout pas le forcer. Les goûts et les couleurs cela ne discute pas. Il faut le laisser découvrir sans insister sur tel ou tel aliment. La seconde étape (de 8 à 11 mois) consiste à apprendre à votre enfant à apprécier la nourriture qu’il a dans la bouche en mélangeant plusieurs aliments.

Enfin, de 12 à 36 mois, la diversification alimentaire pour bébé sera plus aisée, car vous aurez plus de liberté, car il pourra consommer des aliments solides. Au fil du temps, il va acquérir de plus en plus d’autonomie et saura exactement ce dont il raffole ou au contraire ce qu’il déteste. Avant de commencer la diversification alimentaire pour bébé, vous devez également être bien équipé afin de ne pas vous laisser dépasser dans votre cuisine. Voici une liste des produits et objets à acheter une fois que votre pédiatre vous aura autorisé à commencer la diversification alimentaire pour bébé :

  • une balance de cuisine pour bien respecter les quantités
  • un éplucheur pour légumes et fruits
  • un multicuiseur ou un cuiseur vapeur
  • un robot pour bébé ou un mixeur-cuiseur
  • un mixeur plongeant
  • une grignoteuse pour qu’il découvre les aliments
  • bavoir
  • cuillères, couverts, assiettes, bols pour bébé
  • tasse d’apprentissage à bec

Chacun de ces objets sera très utile à chaque étape de la diversification alimentaire pour bébé.

Les étapes de la diversification alimentaire pour bébé : quels aliments à quel âge ?

Pour vous aider à bien démarrer la diversification alimentaire pour bébé, voici les étapes détaillées à suivre et les aliments à ajouter progressivement dans son assiette. En effet, votre enfant doit apprendre petit à petit chaque nouveau goût, nouvelle texture et nouvel aliment. Vous ne pouvez pas lui présenter une purée patate douce et légumes verts dès le premier jour. Pour vous aider, voici les aliments à lui faire goûter selon son âge.

Les bébés de 4 à 6 mois

Entre l’âge de 4 à 6 mois, votre enfant sera autorisé à faire la découverte de la diversification alimentaire pour bébé. Néanmoins, vous ne pouvez pas commencer la diversification alimentaire pour bébé sans l’accord de votre pédiatre ou d’un médecin. Tout d’abord, à cet âge vous devez seulement lui présenter un aliment à la fois et ne pas les mélanger afin qu’ils puissent identifier le goût de chaque nouvel aliment. À chaque fois que vous allez lui présenter une nouvelle saveur, vous devez lui présenter sous la forme de purée lisse sans morceau afin qu’il puisse le manger sans difficulté.

Votre bébé aura besoin de temps pour savoir s’il apprécie ou non un aliment alors n’hésitez pas à lui proposer lors de plusieurs repas. Pour que son alimentation soit équilibrée, les pédiatres conseillent aux parents de faire manger à leur enfant des brocolis, des épinards, des petits pois, du poireau, du potiron, de l’artichaut, des carottes et des haricots verts. Voici la liste des aliments que vous pouvez faire goûter dès que vous avez obtenu l’autorisation de diversification alimentaire pour bébé.

Au fil des semaines, vous pourrez également lui faire découvrir l’aubergine, la courgette, le fenouil, le radis ou encore le concombre crut. Vous pouvez également incorporant des féculents comme la patate douce et la pomme de terre. Pour le dessert, vous pouvez lui faire découvrir l’abricot, la poire, la pêche et le pruneau. Question quantités, tout dépend de son âge. À 4 mois, votre enfant doit manger 50g de purée lisse de légume par jour et 50g de fruit en compote lisse par jour. Le repas se terminera avec le lait habituel.

Ensuite, à l’âge de 5 mois, vous pouvez augmenter les quantités en proposant 120 grammes de purée et 80 grammes de compote. À cela, vous ajouterez un demi-yaourt, car vous allez supprimer le lait habituel. Pour les féculents, vous pouvez ajouter 40 grammes de purée avec 80 grammes de légumes. À partir de six mois, vous allez pouvoir augmenter les doses et ajouter de la viande et des féculents.

Les bébés de 6 à 8 mois

À partir de six mois, vous pouvez ajouter de nouveaux aliments et augmenter petit à petit les quantités afin que votre enfant puisse se développer et être en bonne santé. La diversification alimentaire pour bébé de 6 à 8 mois prévoit d’ajouter de la viande et du poisson lors du repas du midi. Pour les légumes, vous pouvez ajouter des betteraves, des tomates, des poivrons, des champignons et du chou-fleur. Pour les enfants de six mois, vous pouvez leur faire manger de la viande, du poisson (10 grammes le midi).

Les viandes recommandées pour les bébés sont les suivantes :

  • Agneau
  • Poulet
  • Boeuf
  • Poulet
  • Veau
  • Canard

Vous pouvez choisir de lui faire manger du poisson à la place de la viande en optant pour une dizaine de grammes de colin, merlu, saumon ou cabillaud selon ses préférences. Pour les féculents, vous pouvez lui proposer de la patate douce, du riz écrasé, de la semoule ou des pommes de terre. Pour agrémenter ses repas, les pédiatres vous autorisent également à ajouter des oignons, du safran ou de l’ail.

Pour le dessert, pensez à certains fruits comme l’abricot, la banane, le melon et la myrtille (à partir de six mois, vous pouvez lui faire manger des fruits mixés) La diversification alimentaire pour bébé à cet âge doit se faire sous la forme de l’initiation, vous devez alors encore lui présenter un aliment à la fois et ne pas mélanger plusieurs légumes dans une purée par exemple.

Les bébés de 8 à 11 mois

Cette étape de la diversification alimentaire pour bébé va opérer de nouveaux changements, vous allez pouvoir incorporer dans son alimentation de nouvelles saveurs, mais également de nouvelles textures. En effet, vous pouvez mettre de côté les purées lisses pour proposer des purées à l’apparence écrasée ou avec des petits morceaux. À ce que vous lui avez déjà fait goûter, vous pouvez ajouter des légumes comme le navet et le pois gourmand. La quantité de légumes augmente également pour atteindre 180 grammes par jour. Chaque midi, vous pouvez également lui faire manger un peu de viande (10 à 15 grammes) en ajoutant de la dinde, du dindonneau et du veau. À la fin du repas, faites-lui manger un laitage type yaourt et des fruits en tranche, écrasé ou sous forme de compte.

Vous pourrez alors lui faire découvrir la fraise, la poire, l’ananas, le kiwi, la rhubarbe et le raisin. Au fil des semaines, vous pouvez ajouter des lentilles en purée, de la sole, du thon, de la salade et des radis. À cet âge, vous pouvez lui proposer de la purée de plusieurs légumes mixés afin qu’il découvre des saveurs associées.

Les bébés de 12 à 17 mois

À partir de douze mois, vous allez pouvoir lui faire découvrir de nouvelles textures, car votre enfant pourra manger de plus en plus solide. La diversification alimentaire pour bébé sera plus plaisante pour vous, car vous allez pouvoir préparer des repas plus élaborés. Dans certains cas, toute la famille pourrait même en profiter. Lors du repas de midi, vous pouvez à peu près tout lui faire manger selon ses goûts. Pour la viande et le poisson, vous allez pouvoir augmenter les doses pour atteindre 30 grammes.

Pensez à lui faire manger un fruit en dessert sous la forme que vous souhaitez (en compote, écrasée ou en tranche). Pour le lait au petit-déjeuner, vous pouvez lui faire boire du lait de croissance si vous ne l’allaitez pas. Attention, c’est à partir de cet âge que l’enfant devient de plus en plus autonome alors soyez attentif pendant les repas pour qu’il reste calme, propre et courtois. Le repas doit être un moment de partage et de bonne humeur pour tous.

Les bébés de 18 à 36 mois

À cet âge, la diversification alimentaire pour bébé est très large, car il va pouvoir manger comme ses parents. Veillez à lui proposer un repas équilibré composé de légumes, viande ou poisson, un laitage et un fruit pour le dessert. Lors du repas, vous pouvez lui proposer de la viande mixée, des légumes cuisinés ou crus ou des féculents. À partir de cet âge, les enfants deviennent plus difficiles à faire manger, car ils ont tendance à répondre « non » à tout et n’importe quoi alors vous allez devoir vous montrer pédagogue.

Vous devez être très patients et calmes afin d’éviter une altercation qui pourrait être évitée. S’il refuse de manger tel ou tel légume, essayez de lui en proposer plusieurs afin qu’il accepte plus facilement. Vous devez respecter ce refus sans avoir agacé malgré le fatigue ou la frustration. S’il refuse de manger des pommes de terre cuites à l’eau, vous pouvez lui proposer cuisinés différemment quelques jours plus tard.

Comment combiner l’allaitement et la diversification alimentaire pour bébé ?

Si vous avez fait le choix d’allaiter votre enfant, rassurez-vous vous pouvez facilement l’allier à la diversification alimentaire pour bébé. Votre enfant aura tout ce qu’il faut en matière de nutriments, mais vous pouvez débuter la diversification alimentaire pour bébé afin qu’il puisse découvrir de nouveaux goûts et textures. Néanmoins, vous pouvez proposer à votre enfant exclusivement votre lait maternel jusqu’à l’âge de six mois. En effet, vous devez débuter la diversification alimentaire pour bébé – avec l’accord d’un médecin – dès que votre enfant aura atteint l’âge de six mois, car votre lait maternel ne pourra pas lui apporter suffisamment de zinc et de fer.

Une fois que vous aurez la diversification alimentaire pour bébé, vous pouvez tout de même continuer à l’allaiter, mais les tétées seront moins fréquentes et moins longues que dans le passé. Pour que votre enfant puisse comprendre les moments de repas, vous pouvez le débuter en l’allaitant avant de lui proposer une purée de brocolis par exemple. Vous devez proposer à votre enfant votre sein avant ou après chaque repas, votre enfant acceptera ou non selon ses envies. Une fois qu’il sera habitué à manger plus solide et à boire du lait en complément, vous devez lui proposer selon sa personnalité.

En effet, si votre bébé mange beaucoup nous vous conseillons de lui faire déguster en premier la purée, mais s’il préfère votre lait à la purée, vous pouvez commencer par la tété. Le but est de lui faire découvrir de nouvelles saveurs et lui apprendre à se nourrir à la cuillère tout en conservant certaines habitudes.

Une journée type diversification alimentaire pour bébé

Pour vous faire une idée précise des menus à composer de la diversification alimentaire pour bébé, voici quelques idées de repas selon l’âge de votre enfant. Entre six et huit mois, voici ce que vous devez lui proposer au petit déjeuner du lait maternel ou du lait de croissance (250 millilitres en moyenne) et plus ou moins une dizaine de grammes de céréales. Pour le déjeuner, vous allez varier les saveurs en proposant à votre enfant :

  • lait maternel ou un laitage
  • 10 grammes de viande ou de poisson mixés
  • des légumes mixés avec des féculents (pomme de terre et carotte en purée par exemple)
  • 100 grammes de purée de fruits ou un fruit cru écrasé

Pour le goûter, optez pour du lait maternel ou du l’ai de croissance. Au repas du soir, vous devez proposer un repas légèrement plus léger que le déjeuner. Vous débuterez ou finirez le repas en proposant à votre enfant du lait maternel ou du lait croissance. Ensuite, le repas principal se constitue uniquement de légumes ou des féculents sous la forme de purée. En dessert, proposez-lui un fruit en purée (100 grammes).

Entre douze et dix-huit mois, la diversification alimentaire pour bébé est plus large, car votre enfant aura plus de choix. Au petit déjeuner, vous devez lui faire boire du lait et un fruit, mais également une tartine avec du beurre et de la confiture de fraise par exemple. Au déjeuner, vous allez pouvoir augmenter les doses en proposant 30 grammes de boeuf ou un oeuf dur accompagnés d’une purée avec des petits morceaux comme un écrasé de pomme de terre ou de carotte par exemple. En dessert, vous pouvez lui proposer une banane qu’il mangera seul sans que vous l’ayez écrasé au préalable. Pour le goûter, préparez-lui du lait et des fraises par exemple.

Au dîner, évitez de lui proposer de la viande ou des poissons, mais plutôt :

  • des légumes cuisinés et coupés en petits morceaux
  • un fruit
  • du lait adapté à son âge

Maintenant que vous connaissez tout de la diversification alimentaire pour bébé, vous pouvez vous rapprocher de votre pédiatre pour savoir si votre enfant est prêt à découvrir de nouvelles textures et saveurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *